La variété de fonctions possibles dans le commerce de détail

Le commerce de détail offre des avantages multiples et souvent peu connus du grand public. Certes, le travail peut être soutenu mais le jeu en vaut la chandelle compte tenu des grandes opportunités de carrières. Evolution professionnelle, polyvalence, souplesse, formation, diversité,… : ces nombreux atouts ont de quoi séduire tous types de profils.

Variété 

Les candidats ne connaissent pas toujours la variété de fonctions possibles dans le commerce de détail. Loin de se résumer au poste de conseiller aux ventes, les professions liées à ce secteur sont nombreuses et requièrent tout type de qualification : gérant de magasin, acheteur, marchandiseur, conseiller aux systèmes de points de ventes (POS), coordonnateur à la production, spécialiste de la prévention des pertes, et bien d’autres…

Nous connaissons bien les métiers en magasin mais moins les fonctions supports, que ce soit dans le marketing, les achats, l’informatique ou les ressources humaines. Elles méritent que l’on s’y intéresse car ce sont des métiers particulièrement porteurs.

De plus, la plupart des métiers du commerce de détail offrent une grande diversité de tâches. Un gérant de magasin, par exemple, ne contente pas de vendre, il organise les activités, repère la marchandise, détermine les prix, gère son équipe, planifie les budgets, élabore des stratégies de commercialisation,…

Évolution professionnelle 

Les entreprises du secteur ont une forte culture de la promotion interne et de la formation professionnelle. Ainsi, les évolutions professionnelles sont particulièrement intéressantes dans toutes les branches du secteur. Il n’est pas rare de commencer en bas de l’échelle et de se retrouver gestionnaire de magasin quelques années plus tard, à la condition de faire preuve de motivation et de suivre des formations professionnelles, nombreuses dans le secteur.

« A la différence des années 80-90, l’expérience n’est plus l’unique critère pour gravir les échelons : aujourd’hui, la formation est aussi très importante, souligne Andrew Siegwart, directeur de la formation et des évènements au Retail Council of Canada. Mais on peut tout à fait se former au cours de sa carrière, que ce soit au sein de l’entreprise ou dans des organismes extérieurs. » D’ailleurs, la plupart des professionnels du commerce de détail se forment régulièrement et les employeurs incitent leurs salariés à gagner en expertise.

Mobilité 

Autre atout du secteur : les possibilités de transfert des compétences. Les aptitudes acquises dans le commerce de détail – service à la clientèle, gestion, vente,… – sont utiles dans beaucoup d’autres domaines et les reconversions ne sont pas rares. Un professionnel du commerce de détail peut donc assez facilement changer de secteur et, à contrario, nombre d’entre eux sont issus d’autres secteurs, que ce soit du tourisme ou d’autres types d’industrie.

Flexibilité

Enfin, les heures d’ouverture de plus en plus larges, permettent de choisir ses horaires en fonction de ses besoins, certains préféreront travailler le soir quand d’autres opteront pour le matin ou la fin de semaine… Le travail à la carte est une réalité dans beaucoup de magasins.

Cependant, il est certain que les périodes très achalandées, comme le temps des fêtes, demandent un effort plus soutenu et un volume de travail plus lourd.

Réseau d'emplois Jobs.ca

#